Histoire d’Hérodote par Hérodote

Titre de livre: Histoire d’Hérodote

Auteur: Hérodote

Broché: 106 pages

Date de sortie: October 12, 2017

Obtenez le livre Histoire d’Hérodote par Hérodote au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Histoire d’Hérodote par Hérodote

Hérodote avec Histoire d’Hérodote

Hérodote (en grec ancien Ἡρόδοτος / Hêródotos (-480 à Halicarnasse en Carie - vers 425 av. J.-C. à Thourioi) est un historien et géographe grec. Considéré comme le premier historien, il a été surnommé le « Père de l’Histoire » par Cicéron, en tant qu’il est l’auteur d’une grande œuvre historique, les Histoires — également appelée Les Enquêtes —, centrée autour des guerres médiques, sans se limiter au récit de celles-ci : Hérodote expose les causes de la guerre et fait de nombreuses digressions, appelées logoi, sur l’histoire, les coutumes et les pays des belligérants et de dizaines d’autres peuples tout autour de la Méditerranée, ce qui fait de lui un des précurseurs de l’histoire universelle. Le récit de ses voyages le range également parmi les premiers géographes et son exposé du Dialogue entre Otanès, Mégabyse et Darius constitue l'un des premiers documents authentiques où se trouvent distingués et comparés les divers types de gouvernement (démocratie, oligarchie, monarchie)4.

Les Histoires ou l'Enquête (en grec ancien Ἱστορίαι / Historíai) sont la seule œuvre connue de l'historien grec, Hérodote. Le titre signifie littéralement « recherches, enquêtes » (du grec ἵστωρ / histôr, « celui qui sait, qui connaît »). C'est le plus ancien texte complet en prose que nous ayons conservé de l'Antiquité. Hérodote y expose le développement de l'empire perse, puis y relate les guerres médiques qui opposèrent les Perses aux Grecs.

Genèse de l'œuvre
Les Histoires ont probablement été rédigées vers 445 av. J.-C., où la tradition de la philosophie antique mentionne qu'Hérodote fit une lecture publique de son travail à Athènes, pour lequel il reçut une récompense officielle qui se serait élevée à dix talents, une somme considérable. Cependant, la composition de ce texte s'étala sur plusieurs années, du fait des longs voyages nécessaires à l'époque pour concrétiser un tel témoignage et de la complexité du propos.
(source wikipédia).

Plan de l’Histoire d’Hérodote (extrait).
Hérodote ne s’était proposé pour but, comme il le dit lui-même au commencement de son Histoire, que de célébrer les exploits des Grecs et des Perses, et de développer les motifs qui avaient porté ces peuples à se faire la guerre. Parmi les causes de cette guerre, il y en avait d’éloignées et de prochaines. Les éloignées étaient les enlèvements réciproques de quelques femmes de l’Europe et de l’Asie, qui, ayant donné occasion à la guerre de Troie, avaient ulcéré les cœurs des Asiatiques contre les Grecs. Les causes prochaines étaient les secours que les Athéniens avaient donnés aux Ioniens dans leur révolte, l’invasion de l’Ionie et l’incendie de Sardes par les Athéniens. Les Perses, irrités de ces hostilités, résolurent d’en tirer une vengeance éclatante. Les Perses avaient été jusqu’alors peu connus des Grecs. Il était donc nécessaire de leur faire connaître cette nation contre laquelle ils avaient lutté avec tant de gloire. Pour parvenir à ce but, Hérodote a pris ce peuple dans son origine, et nous a fait voir par quels moyens il avait secoué le joug des Mèdes ; et, comme cela n’aurait pas donné aux lecteurs des idées bien claires et bien nettes, il a fallu leur présenter un coup d’œil rapide de l’histoire des Mèdes. Cette histoire elle-même était tellement liée avec celle des Assyriens, dont les Mèdes avaient été sujets, qu’il a dû instruire les lecteurs de la manière dont ils avaient secoué le joug et donner pareillement un abrégé de l’histoire d’Assyrie. Ces trois histoires ne sont donc pas des hors-d’œuvre. On ne peut retrancher l’une sans répandre de l’obscurité sur les deux autres ; et, si on les supprime toutes les trois, on n’aura qu’une connaissance très-imparfaite des difficultés que les Grecs eurent à surmonter.

Cyrus, ayant subjugué la Médie, marcha de conquêtes en conquêtes. Cette puissance formidable donna de l’inquiétude à Crésus. Il voulut la réprimer, et par là il attira sur lui les armes de Cyrus ; il fut battu et son pays fut conquis...